Compétition Orcières – manche 2/2

>> agrandir ici <<

Nous sommes dimanche et en sortant de la tente, il fait plus chaud que la veille. Les prévisions météo donnent des plafonds atteignant les 3000m et l’organisateur, avec le comité de pilote, dessinons une course ambitieuse de 60km ! Parfait pour découvrir les environs ! En effet, le vent météo ne nous compliquera pas le vol.

Le décollage et ses horaires étant les mêmes que la veille, nous sommes surpris par la difficulté d’extraction. L’extraction est longue, très longue. Le START retentit dans mes instruments de vol alors que nous sommes toujours bas !
Après avoir longuement bataillé, nous filons à 3 pilotes vers la 1ere balise où nous nous extrayons plus facilement.

De cet endroit, à partir de 2923 m d’altitude, je transite directement vers la balise de 200m située au décollage des Richards.
Je passe à côté sans m’en rendre compte mais m’en aperçois suffisamment tôt pour faire un gain d’altitude face aux reliefs vertigineux et faire un aller/retour vers celle-ci.

Sur la route de la 3eme balise, le niveau 2 est annoncé par les pilotes à la radio. 4 pilotes sont confrontés à des incidents de vols sans gravité et en fin de manche, un pilote tire son parachute de secours à proximité du sommet du Garabrut . D’ailleurs, 1 pilote se pose car l’aérologie est trop violente. Sage et exemplaire décision ! De mon côté, je tiens bien mon aile et ne me laisse pas surprendre.

En revenant de la 3eme balise, j’essaie d’enrouler un thermique violent (7-8m/s) mais me fait éjecter à plusieurs reprises. Je ne tente pas le diable et reprends ma route en suivant les crêtes donnant un excellent rendement :

Je fais un plein à 3068m d’altitude et transite vers Ancelle. A ma grande surprise, je varie entre 15 et 25 de finesse sur une longue section du trajet.

J’arrive sur Ancelle, reprends de l’altitude à 2576m pour atteindre la 4eme balise. Je vise l’arrête face à moi pour y effectuer mon prochain plafond :

Une fois arrivé, j’évite une zone rapace et malheureusement, j’ai mal interprété la règle au briefing. Seul 3 zones étaient à respecter car dans les autres zones, les jeunes rapaces étaient sortis de leur nid. Celle dont je suis confronté est non active, alors que j’y trouve mon ascenseur ! Je perd facilement 20minutes le temps de trouver un autre thermique…

Je parviens finalement à trouver un thermique et transite vers l’avant dernière balise. Les deux dernières balises sont les mêmes que la veille, et vole en « full barreau » jusqu’à la fin afin de rattraper mes concurrents.

Je termine 5eme à environ 2 minutes des premiers et me classe 4eme au général !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *