Compétition FAI 2 : Ubaye Paragliding Contest – manche annulée

avec Pas de commentaire

 

Après l’annulation de la manche d’entraînement de la veille, les conditions n’étaient guère plus optimiste pour cette 1ere manche. Pourtant, en arrivant au décollage, le soleil rayonnait généreusement mais l’arrivée d’une couche d’alto-stratus se profilait à l’horizon.

Pour notre première manche de la compétition FAI 2, une dégradation pluvio-orageuse est prévu en mileu d’après-midi mais la beauté du ciel nous donne un message d’espoir, celui d’une petite manche dans d’excellentes conditions.

Comme la veille, le vent météo est orienté sud, jugé fort pour certain et acceptable pour d’autres pilotes. L’ouverture du décollage initialement fixée à 13H30 est reportée à 14H20, avec un START programmé à 15H00.

Nous sommes à quelques minutes de l’ouverture du décollage et peu de pilote se préparent. Je décolle avec 3 autres pilotes munis de « GUNs » tels que des Enzo. Une fois quitté la terre ferme, nous visons aussitôt le décollage SUD pour s’extraire en léger dynamique, le ciel se couvrant sans surprise.

Nous volons tous au relief et poursuivons notre légère ascension, sans dépasser les 2510m, sommet de Dormillouse. Nous patientons à cette altitude jusqu’au lancement du START.

L’alarme retenti et je rejoins le START avec 4 GUNs et une Bonanza2.

Nous atteignons une zone de confluence qui nous permet de prendre de l’altitude. Le groupe passe à côté d’un faible thermique que j’exploite, et les observe tout en enroulant ce dernier. Ils foncent droit vers une ascendance moins généreuse aux premiers abords, et montent désormais plus vite 1 minutes plus tard !

Très surpris et malgré leur avance notable, je continue quelques tours dans mon thermique que je peux exploiter à 100%, sachant que j’y suis seul.

M’apercevant que le groupe de tête dégrade sans excès, je prends le risque de les suivre avec une altitude plus basse de 200m afin de rejoindre la face SUD, celle exploitée précédemment après le décollage. C’est une erreur redoutable puisque je me retrouve plus contrer dans le venturi situé en basse couche ! En effet, la brise de vallée en basse couche accumulée au vent météo de même direction est impardonnable. Selon moi, 2 options auraient du être exploitées :

  • (1) faire une laisse de chien marqué à partir de mon altitude de 2100m,
  • (2) partir du START avec 200m supplémentaire, option la plus raisonnable.

Le niveau 3 est annoncée à la radio, la pluie arrive, l’arrêt de la manche est annoncé et je me vache aux portes de Saint Jean de Monclar. La manche ne comptera pas pour ce championnat suite à son arrêt ayant eu lieu moins d’une heure après le START.

Répondre